Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 17:02

26-03-2013Intervenant hier à Malakoff, Henri Leclerc, président d'honneur de la Ligue des droits de l'Homme a su montrer les raisons de continuer encore et toujours à se battre aujourd'hui pour les droits de l'Homme en France. Il a su également reconnaître certaines avancées mais aussi mettre chacun devant ses responsabilités avec respect, rigueur et fermeté.

 

Encore aujourd'hui en France, il faut se battre pour les droits de l'Homme

 

"Des défaillances dans notre démocratie existent. Les droits sociaux sont aujourd'hui bafoués. La situation des étrangers en France est toujours inquiétante. C'est en renforçant la démocratie par tous les moyens que nous pourrons réussir à avoir un monde où tout le monde vive ensemble".

"La situation carcérale en France est effrayante car le parc pénitentiaire est insuffisant, car les locaux sont indignes et surtout par le manque de conviction à agir de l'opinion publique. Un énorme effort de pédagogie est nécessaire. Il est également nécessaire de réfléchir aux peines attribuées".

 

Leclerc2013.JPGEspoir, colère et écoeurement


"Il ne faut pas nier les progrès et les avancées. Les projets de la ministre Christiane Taubira sur la justice sont bons et respectables. Espérons qu'elle voudra et pourra aller au bout de ses projets".

"En revanche, les propos tenus dernièrement par Manuel Valls sur les Roms sont tout simplement intolérables".

Développant longuement le sujet du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales dès 2014, Henri Leclerc souligne qu'il s'agit "d'un combat très important pour la démocratie" et que cela constitue un combat essentiel mené depuis plus de 33 ans par la Ligue des droits de l'Homme. Promis par Miterrand à plusieurs reprises, promis par François Hollande lors des dernières élections, Henri Leclerc s'en prend "à la lâcheté de ceux qui refusent aujourd'hui de la mettre en oeuvre". Cette revendication constitue une "exigence car cela relève de la démocratie de résidence qui ne remet pas en cause la sécurité de l'Etat, car cela améliore le "vivre ensemble", car c'est une participation collective à la démocratie. Il est aujourd'hui inadmissible que le gouvernement considère ce combat comme mineur".

 

Plusieurs élus ont apporté leur point de vue sur ce sujet :

- Pour la députée Julie Sommaruga, le droit de vote dès 2014 de tous les étrangers aux élections locales "est une question de dignité humaine. En ne le faisant pas, on alimente le rejet de l'autre. Il ne faut pas être hésitant, il faut que cette projet soit examiné rapidement par les élus afin de placer chacun devant ses responsabilités. Il faut aller jusqu'au bout".

- Pour Dominique Cardot, maire-adjoint de Malakoff, "il faut être volontariste, il faut passer aux actes et cette vieille revendication doit aujourd'hui aboutir."

- Catherine Margaté, conseillère générale maire de Malakoff, empêchée, n'avait pas pu être présente au débat mais avait fait part de sa position en estimant qu'elle partageait cette revendication, l'estimant comme "une mesure de justice vis-à-vis des étrangers résidant en France et de démocratie élémentaire". Regrettant la reculade gouvernementale sur cette question, Catherine Margaté estime qu'il "faut aujourd'hui continuer à mener le débat sur cette question parmi nos concitoyens, demander l’examen de cette question dans les plus brefs délais à l’Assemblée Nationale".

- Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux, et Patrick Alexanian, conseiller général de Bagneux, retenus par un conseil municipal le même soir n'avaient pu être présents à ce débat. Ils ont toutefois précisé qu'ils se prononçaient pour le droit de vote des étrangers extracommunautaires aux élections locales et que la municipalité de Bagneux avait récemment voté un voeu en ce sens pour interpeller le Président de la République.
- Jean-Loup Metton, conseiller général maire de Montrouge, s'était excusé, pris par une autre réunion ce soir là. Il n'avait pas transmis de message précisant sa position sur le sujet.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site