Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 14:03

Film-et-Debat---Au-pays-des-gueules-noires--la-fabrique-d.JPG

 

N'hésitez pas à transmettre cette invitation à vos contacts de proximité.

 

Carte pour le 13, Avenue Gabriel Péri, 92220, Bagneux : cliquez ici.
 
Itinéraire de Montrouge :
- en bus 15 mn cliquez ici
- en vélo 14 mn cliquez ici
- à pied  33 mn du centre de Montrouge cliquez ici
- en voiture 6 mn cliquez ici
 
De Malakoff ou d'ailleurs, merci de reprendre les cartes ci-dessous en modifiant le lieu de départ.
 
Fraternellement.
Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 11:42

Communiqué de la Ligue des droits de l'Homme :

 

C’est avec stupeur et colère que la Ligue des droits de l’Homme apprend la mise à mort de Clément Méric par un groupe de skinheads, hier, à Paris. Elle condamne fermement ce meurtre commis à raison des convictions politiques du jeune homme. Supprimer une vie, jeune d’autant plus, afin de faire taire celles et ceux qui ne partagent pas ses opinions, est insupportable et nous interpelle quant à la radicalisation récente des droites extrêmes, cet acte faisant dramatiquement écho à un discours de haine tenu depuis plusieurs mois.

 

La Ligue des droits de l’Homme adresse toutes ses pensées à la famille et aux amis de Clément Méric, et demande aux autorités de faire toute la lumière sur ces actes afin que leurs auteurs soient condamnés.

 

La Ligue des droits de l’Homme appelle les citoyens et les citoyennes à la vigilance et à l’expression du refus de la violence et invite au rassemblement qui a lieu jeudi 6 juin, à 18h30, devant la fontaine Saint-Michel, à Paris.

 

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 15:33

Lu dans Basta :

Depuis avril 2012, toute proposition recueillant le soutien d’un million d’Européens doit être étudiée par la Commission européenne. Si la mesure est en apparence louable, les lobbies s’en sont déjà saisis. En août, une proposition a été déposée pour saboter les objectifs européens de réduction de CO2. En coulisse, des soutiens et financements issus de groupes d’extrême droite.

Pour lire la suite, cliquez ici

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 11:52

Extrait d'un article publié sur Slate :

 

Pour faire passer son rejet du métissage et de l'immigration musulmane, une frange de l'extrême droite défend les Amap, le bio et les coopératives agricoles. Un retour très tendance au bon vieux temps qui recycle les vieilles rengaines réactionnaires. [...]

En France [...] des militants [...] ont pris la clef des champs. Leur marotte, encore et toujours: chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

A l'été 2011, les habitants de Thorey-en-Plaine, en Côte-d'Or, découvrent le «Cercle grevelon» qui, rapporte le quotidien d'informations en ligne Dijonscope, proposait des paniers bio tout ce qu'il y a de plus anodins, garnis de produits locaux: «une Amap comme une autre». Sauf que Mathieu Bouchard, trésorier du Cercle —dissout à l'hiver 2011— est membre du Bloc identitaire, de même que d'autres créateurs de l'association: «Je ne vois pas ce qu'il y a de politique à vendre des fruits et légumes en faisant travailler les petits producteurs locaux», précisait-il déjà à l'époque en dénonçant «un amalgame».

Admettons, une hirondelle ne fait pas le printemps.

Pas besoin de s'appeler Hercule Poirot pour dénicher dans la nébuleuse des sites de la droite radicale d'autres traces de ce noyautage. Visite express. Le Mouvement d'action sociale, d'inspiration fasciste, entend «préserver notre environnement, la richesse des pays et des terroirs, promouvoir une écologie organique qui rende à notre terre sa fonction sacrée et développer le micro-crédit social, les sociétés d’entraides mutuelles, les Amap, les systèmes d’échanges locaux».

«À Réfléchir et Agir, revue identitaire, païenne et racialiste, qui promeut l'idée d'un grand ensemble européen "blanc", de Brest à Vladivostok], on débat même sur les mérites respectifs de la vie citadine et du retour au rural», notait Jean-Yves Camus dans un article publié en mars 2011 par Charlie Hebdo:

«Plusieurs initiatives, qui mêlent projet de vie collective enracinée, refus de la société de consommation et écologie, voient le jour. Des réseaux d'achat direct de produits souvent bio sont créés: Coopérative parisienne; Terroirs et productions de France; ferme de Saumane; Terres arvernes, tous proches du Bloc identitaire!»

L'association Terre et Peuple, ouvertement racialiste, diffuse sans sourciller une pétition de Greenpeace contre les OGM. Ti-Breizh, la Maison de l'identité bretonne, ouverte officiellement depuis 2009 sur la commune de Guerlesquin (Finistère), entend défendre des «projets à caractère identitaire, écologique, caritatif». Son site renvoie vers la liste des Amap du département ou encore vers la Ferme du bout du monde, en Haute-Loire, pourtant sans aucun lien avec cette mouvance (l'exploitant est élu sur une liste de gauche). Un braconnage en règle sur un terrain généralement labellisé à gauche.

«Des tentatives d'enracinement existent depuis les années 1980. Ça reste marginal, d'autant que ces idées ne sont absolument pas suivies au sein du Front national. Son électorat n'y est guère sensible, précise Jean-Yves Camus. Mais ça gagne en cohérence avec le mouvement identitaire, au discours très structuré. Surtout que le thème du localisme est désormais passé dans les médias. Ces idées sont issues d'une longue tradition, qui remonte aux années 1920, mais il y a aussi une part de tactique dans la mesure où elles sont désormais audibles, en particulier par les jeunes.»

Ces identitaires —qui défendent à la fois une soi-disant «civilisation européenne» et une forme de régionalisme— ont fait de l'«enracinement» et la défense des terroirs, rebaptisés «patries charnelles» ou «communautés naturelles», des thèmes majeurs de leur programme. Ainsi, le Bloc Identitaire (BI) a consacré un débat entier à l'écologie à l'occasion de sa Convention de 2008.

Arnaud Gouillon, candidat du BI à l'élection présidentielle de 2012, défend également le localisme et, pour couper court à toute accusation de racisme, affiche son respect des identités, de toutes les identités. A une condition: que chacun s'occupe de ses oignons. Chez soi.

Le discours est calibré au quart de poil pour coller aux aspirations environnementales tout en respectant à la lettre la ligne dure du mouvement. Derrière la promotion des particularismes locaux, la peur d'être «submergé» par l'immigration musulmane. Le rejet de l'agriculture intensive masque une vision fantasmée de la nature et un refus radical de la modernité. Les vieilles rengaines d'extrême droite ripolinées en vert.

Pour autant, s'agit-il, en France comme en Allemagne, d'une simple OPA sur des thèmes en vogue et porteurs? Les identitaires marchent-ils sur les plates-bandes des écolos de gauche ou des altermondialistes pour s'offrir une caisse de résonance? Ce serait trop simple.

«Globalement, les écologistes se disent de gauche, bien que leurs valeurs soient clairement conservatrices, donc de droite. Ces références conservatrices ont donné naissance à un courant de l’écologie politique que certains ont pu qualifier de "réactionnaire", couvrant un spectre politique allant de la droite à l’extrême droite, et dont l’influence se fait de plus en plus grande dans les milieux altermondialistes», précise Stéphane François, spécialiste des droites radicales et chercheur associé au CNRS.

Une sacrée patate chaude que voilà, développée dans son dernier ouvrage consacré à la question, L’Écologie politique. Une vision du monde réactionnaire?. Le chercheur y rappelle que les Verts allemands ont été influencés dès l'origine par les idées conservatrices de la Nouvelle droite. Et met en lumière les compagnonnages, le mélange des genres au sein de revues comme The Ecologist d'Edward Goldsmith —adoubé prix Nobel alternatif en 1991— Éléments, le magazine de la Nouvelle Droite, ou encore Le Recours aux Forêts de Laurent Ozon. De quoi brouiller les pistes.

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 17:03

Pour les législatives, les candidats du FN se présentent sous l’étiquette « Rassemblement bleu Marine », histoire de continuer l’opération de dédiabolisation initiée par Marine Le Pen. Mais derrière l’emballage se cachent encore et toujours les divers courants d’extrême droite, des intégristes catholiques aux nostalgiques de l’Algérie française, en passant par les amis des négationnistes. A lire dans Basta, un petit panorama de ces charmants candidats choisis par le FN, qui n’est décidément pas un parti « normal ».

Pour lire l'article d'Ivan du Roy intitulé « Rassemblement bleu Marine » : bienvenue au musée des horreurs de l’extrême droite : http://www.bastamag.net/spip.php?article2452 

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 09:37
Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 08:23

S'exprimant dans Médiapart, Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l'Homme, rappelle les raisons de l'appel à la manifestation pour le 4 septembre prochain :

 

Depuis le 4 septembre 1870, "cela fait 140 ans que la République existe continuellement dans ce pays. Et pas n'importe quelle République: celle du député de Belleville (Gambetta), ce qui a une signification sociale. Le clin d'œil est effectivement volontaire. Car aujourd'hui, nous sommes véritablement face à la plus grosse rupture que Nicolas Sarkozy ait osé opérer depuis qu'il fait de la politique.
D'abord, je rappelle que M. Sarkozy veut fermer tout ce qu'il appelle les «camps illégaux de Roms», alors que c'est à cause de ses amis politiques que 60% des communes de France n'appliquent pas la loi sur les aires de stationnements des gens du voyage. Le président a décidé, littéralement, de jeter sur les routes des dizaines de milliers de sans-abri. Simplement parce que, comme dit M. Hortefeux, certains ont des grosses voitures. Ensuite, il y a le discours de Grenoble. J'entends bien les arguments de M. Besson à ce sujet, mais le ministre de l'identité nationale ne pourra pas faire oublier que ce qui a été proposé à Grenoble, c'est la systématisation du retrait de nationalité pour toute une catégorie de personnes. Et cette catégorie, c'est ce que Renaud Camus, écrivain d'extrême droite, appelait «ceux qui ne sont pas des vieux Français».
Il y a plus grave et insensé: le fait qu'on puisse demander à tous les jeunes nés en France de parents étrangers de montrer un extrait de casier judiciaire pour pouvoir acquérir la nationalité française, comme ils y ont droit à 18 ans. Ça ne peut porter qu'un seul nom, c'est la xénophobie. Pour clore le tour d'horizon, il y a la proposition de loi de M. Ciotti, reprise aussitôt par le gouvernement: instaurer la responsabilité pénale des parents du fait des actes de leur enfant. Que je sache, la responsabilité pénale du fait d'autrui, ça ne fait pas partie de l'arsenal des démocraties. Il ne s'agit plus d'une rupture avec 1968. On n'est même plus sur le Conseil national de la résistance (CNR): la responsabilité pénale individuelle, c'est un acquis de 1789".

Pour lire l'article complet, cliquez ici


Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 09:57

Dépêche AFP :

"Des militants antiracistes de Nanterre ont de nouveau appelé jeudi à rebaptiser la rue des Suisses, où siège le Front national, du nom de Brahim Bouarram, un Marocain jeté dans la Seine le 1er mai 1995 par des manifestants issus d'un cortège du parti d'extrême droite.

"Nanterre est riche de ses mémoires, riche de la diversité de sa population, riche de toutes ses cultures et différences", écrivent les militants dans un courrier au maire (PCF) de la ville, Patrick Jarry, auxquels ils demandent "un geste symbolique fort" en rebaptisant ainsi la rue.

Issus notamment du MRAP, de SOS-Racisme, de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), et de l'Association des Marocains de Nanterre, les signataires, rejoints par des élus locaux, reprennent un appel fait par le président du MRAP Mouloud Aounit en mai 2008, au moment où le FN annonçait son intention de s'installer dans cette municipalité communiste de l'ouest parisien.

Au cour d'une conférence de presse à Paris, le fils de Brahim Bouarram, Saïd, qui avait 9 ans au moment de la mort de son père, a apporté son soutien aux signataires de la lettre, qui "espèrent cette fois" être entendus du maire, qui avait lui-même fait savoir son hostilité à l'arrivée du FN dans sa ville.

Le parti de Jean-Marie Le Pen, en proie à des difficultés financières, a déménagé en novembre 2008 à Nanterre dans un bâtiment, Le Carré, beaucoup plus modeste que son siège historique, le Paquebot, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)."

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Extrême droite
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 16:18
La ville de Suresnes, ville historique de la résistance à l'occupant nazi, accueillera dans la salle devant le mémorial de la France Combattante le premier meeting de la tête de liste du Front National en Ile-de-France pour les Européennes. A cette occasion Marine Le Pen, sera l'invitée d'honneur de cette réunion .
 
L'ensemble des partis de gauche, la Licra, la Ligue des Droits de l'Homme du 92, les Anciens Combattants de Suresnes appellent au rassemblement pacifiste de tous les républicains qui veulent dire non à ce parti raciste et xénophobe.
 
Rassemblons-nous dimanche pour porter collectivement ce combat symbolique et républicain, qui après les propos tenus par Jean-Marie Le Pen au Parlement européen, prend tous son sens.
 
Tous à Suresnes, Dimanche 5 avril 2009 à 14h00 sur l'esplanade du Mont Valérien.
Repost 0
Published by LDH Malakoff-Bagneux-Montrouge-Châtillon - dans Extrême droite
commenter cet article
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 15:09

Ci-après un comuniqué du milieu associatif, politique et syndical de Nanterre (92) avec comme premiers signataires : Ligue des Droits de l’Homme, PCF, PS, LCR, Groupe des élus communistes et d’initiative citoyenne au Conseil Municipal de Nanterre, UFICT-CGT, CGT, Collectif Alternatif Nanterrien (CAN), CulturPX, UNEF-Nanterre, Étudiants Gayment, la Gauche Révolutionnaire, JCR, Authenti-cité, Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix (MRAP), diverses associations de Nanterre, …

"Nanterre, notre ville, s’est développée grâce à l’apport de populations venues vivre et travailler ici, cette diversité fait sa richesse. Le passé de notre ville nous rattache aux valeurs de générosité et de combat pour la liberté et l’égalité, il ne fait aucune place aux idées d’exclusion et de ségrégation. C’est pourquoi l’annonce par Jean-Marie Le Pen de son intention d’installer les locaux du siège du front national ici, à Nanterre est pour nous une provocation.

Nous respectons toutes les opinions dans la mesure où elles sont respectables, celles du front national ne le sont pas.

Construite sur le rejet de l’autre et sur l’exploitation des angoisses et des peurs que suscite une situation économique et sociale qui laisse se développer la pauvreté et l’injustice, l’idéologie du Front National n’apporte aucune solution mais diffuse la crainte et la haine là où elle s’installe.

En parlant des quartiers de Nanterre, le front national parle de « zones de non France » ce qui préfigure ses intentions quand à son installation dans notre ville.
Partout où le Front National s’installe, il apporte avec lui une ambiance délétère. Les idées du Front National ont déjà trop tendance à être banalisées au quotidien :
-A travers la chasse aux sans papier.
-A travers la mise en place d’un ministère de l’identité nationale et de l’immigration. 

Nous, habitants de Nanterre rencontrons tous les jours des difficultés, du fait de l’aggravation des conditions de la vie quotidienne. Nous cherchons à les résoudre ensemble, par les voies de la démocratie et de la solidarité. Nous voulons vivre en paix, dans le respect de chacun.

Nous n’avons pas besoin de Le Pen et de ses sbires, dont la venue aurait comme conséquence un trouble permanent dans la ville.

Nanterre s’opposera avec force à la venue du Front National".

Les signataires appellent à un rassemblement le samedi 17 mai 2008 à 14h00, place des Droits de l’Homme, devant la Préfecture.

 

Repost 0
Published by LDH Malakoff-Bagneux-Montrouge-Châtillon - dans Extrême droite
commenter cet article

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site