Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 12:02

Didier Godard, ancien secrétaire de la section de Montrouge de la Ligue des droits de l'Homme, habite aujourd'hui en Bourgogne. Il est l'auteur de cinq ouvrages de référence sur l'histoire de l'homosexualité (il avait d'ailleurs tenu, à l'invitation de la section de la LDH, une conférence en 2005 sur ce sujet à Malakoff).


Didier Godard a interpellé récemment son député Alain Suguenot au sujet du mariage pour tous. Il vient de lui adresser une lettre-ouverte que nous reproduisons, afin de nourrir le débat sur la question.

 

-----

 

Monsieur le Député,
 
J'ai déjà eu l'occasion de vous interroger sur votre position concernant le mariage des personnes de même sexe.
 
Vous  m'avez répondu que vous y étiez hostile en raison de vos croyances religieuses.
 
Vous n'avez pas précisé quelle était votre religion, mais la réponse aurait été la même de la part d'un prêtre catholique ou d'un ayatollah iranien.
 
Le problème est que vous n'êtes ni prêtre, ni ayatollah, mais député d'une république laïque séparée de l'Eglise depuis plus de cent ans.
 
Vous êtes un homme de culture. A ce titre, vous ne pouvez prétendre ignorer la responsabilité écrasante de  votre  religion dans l'homophobie occidentale.
 
Les chrétiens dont vous êtes ont envoyé les homosexuels au bûcher pendant des siècles. Ils regrettent apparemment ce bon vieux temps et n'ont jamais exprimé la moindre repentance à ce sujet. Ils n'ont jamais élevé la voix contre la persécution des homosexuels par les totalitarismes fascistes et communistes du XXe sècle. On peut trouver, en cherchant bien, un ou deux évêques qui ont protesté contre le sort infligé aux juifs. Aucun, je dis bien aucun "responsable" chrétien, n'a jamais protesté conte la persécution des homosexuels. Au contraire, tout le discours de votre église sur l'homosexualité, et notamment celui du pape actuel et de son prédécesseur, a donné et donne encore, dans la mesure où il conserve une ombre d'influence, une apparence de justification à toutes les discriminations et à tous les crimes homophobes. S'il n'avait tenu qu'à vos pareils, je serais aujourd'hui livré aux sbires de ces bons chrétiens, partageant vos absurdes croyances religieuses, selon lesquelles la Terre était plate et le soleil tournait autour d'elle, qu'étaient Francisco Franco et Augusto Pinochet, qui pratiquaient la torture, autorisée par la papauté en Occident depui le XIIIe siècle.
 
Le christianisme dont vous vous revendiquez se présentait comme une religion d'amour. Il a été dans les faits une religion de haine et de persécution, dont les cathares, les protestants, les juifs, les sodomites, sans parler des femmes qui selon les "convictions religieuses" de vos pareils n'étaient pas censées avoir une âme, ont fait les frais.  Quand vous prônez la perpétuation des discriminations anti-homosexuelles, vous êtes pleinement solidaire de ce passé d'intolérance satsfaite d'elle-même, qui n'a rien à envier à celle des islamistes d'aujourd'hui, car elle est fondamentalement de la même obscurantiste nature, totalement opposée à toutes les valeurs des Lumières, des droits de l'homme et de la République dont vous êtes un élu. 
 
Dans une société française qui se voulait égalitaire, les homosexuels ont été, aux XIXe et XXe siècles, les derniers intouchables et les derniers parias.
 
La droite française de Pétain et de de Gaulle, sur ce point réconciliés, puisque de Gaulle, quand il a abrogé les lois de Pétain à la libération, a laissé subsister les dispositions homophobes introduites par Vichy dans le code pénal,  a fait ce qu'elle a pu pour qu'ils le restent.
 
Les avancées, sous Mitterrand, sous Jospin, sous Hollande, ont toujours été le fait de la gauche.
 
Sur ce sujet la droite française, depuis Vichy, n'a rien appris et rien oublié.
 
Vous tenez,  Monsieur le Député, à ce qu'en France les homosexuels restent des sous-hommes.
 
Vos  enfants, vos petits-enfants, votre postérité, quand l'histoire aura depuis longtemps tranché, comme elle l'a fait pour les juifs et pour les protestants, garderont de vous ce peu glorieux souvenir.
 
Mais si vous réussissez, demain, à empêcher le mariage gay, alors les homosexuels français seront fondés à envisager un exil sexuel vers la Hollande, l'Espagne, la Belgique, etc, plus honorable que l'exil fiscal du sieur Depardieu, comparable en fait à l'exil religieux des protestants sous Louis XIV, car votre obstination à refuser l'égalité aux homosexuels, paraîtra demain aussi grotesque et odieuse que l'obstination de vos semblables catholiques à persécuter les protestants au XVIIe siècle.
 
Veuillez agréer, Monsieur le Député, mes salutations républicaines.
 
Didier Godard

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Homo et transphobie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site