Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 10:22

L'ECRI (Commission européenne contre le racisme et l'intolérance) vient de publier son rapport sur la France. Extraits :

 

Concernant la mise en œuvre des dispositions pénales pour lutter contre le racisme, un des problèmes qui reste à résoudre est le trop grand nombre de victimes d'actes racistes ou de discrimination raciale qui hésitent à porter plainte, en particulier auprès de la police.
Le problème de discrimination raciale persiste dans l'accès à l'emploi, à l'éducation et aux biens et services et touche en particulier des groupes minoritaires tels que les minorités visibles, les musulmans, les Gens du voyage et les Roms venant de pays d'Europe centrale et orientale.
Il y a un problème de représentation disproportionnée d'enfants d'origine immigrée au sein de certains établissements scolaires. En dépit d'une mobilisation importante contre le racisme à l'école, l'ECRI est préoccupée d'apprendre qu'il y a encore des signalements d'actes (agressions verbales ou physiques) racistes et/ou antisémites au sein des établissements scolaires.
Plusieurs propos tenus notamment sur les questions d'immigration et d'intégration par des responsables politiques, y compris par des élus et des membres du gouvernement, ont été ressentis comme encourageant l'expression du racisme et particulièrement de xénophobie. Certains médias français véhiculent parfois des préjugés et stéréotypes racistes. Selon plusieurs sources, la situation est extrêmement préoccupante en France en ce qui concerne le racisme sur Internet.
Concernant la situation des Gens du voyage qui mènent un mode de vie itinérant, en dépit de quelques progrès dans la mise en œuvre des lois qui prévoient la construction obligatoire d'aires de stationnement, les objectifs de ces lois n'ont pas été atteints et le nombre d'aires de stationnement disponibles ne suffit donc toujours pas à répondre à la demande.
La situation d'un grand nombre de Roms venant des pays d'Europe centrale et orientale reste extrêmement précaire en matière d'accès à un logement décent, aux soins et à l'éducation. Les Gens du voyage, ressortissants français, et les Roms venant des pays d'Europe centrale et orientale continuent de souffrir d'un climat d'opinion généralement hostile, y compris de préjugés racistes.
On note en France une persistance d'attaques verbales ou physiques dirigées contre des personnes musulmanes et d'attaques contre des mosquées et des tombes musulmanes, et une certaine méfiance à l'égard des musulmans continue d'exister dans une partie du grand public.
Les actes antisémites persistent en France. Parmi les actes recensés ces dernières années, il y a des attaques violentes contre des personnes physiques d'origine juive, des lieux de culte, des biens appartenant à des personnes d'origine juive, mais aussi des violences verbales, des tracts et des graffitis antisémites.
La législation actuelle relative aux non-ressortissants a été généralement décrite comme rendant plus difficile la défense des droits fondamentaux des ressortissants extracommunautaires et comme entraînant sur plusieurs plans une précarisation de leur statut juridique en France, ce qui complique au bout du compte le processus d'intégration.
La politique d'établissement d'objectifs chiffrés par le gouvernement en matière d'éloignement des non-ressortissants en situation irrégulière crée apparemment des tensions au sein de la société française et des administrations concernées et entraîneraient des excès concernant la pratique en matière d'interpellation, de rétention, et de retour des étrangers. Certaines mesures prises par les autorités pour réguler l'immigration et combattre l'immigration illégale, y compris les objectifs chiffrés mentionnés ci-dessus, ont été décrites par les ONG de droits de l'homme et de lutte
contre le racisme comme contribuant à la stigmatisation des non-ressortissants, y compris comme favorisant une suspicion généralisée de fraude à leur encontre.
Tout en saluant les mesures prises par les autorités en vue de favoriser l'intégration des non-ressortissants, l'ECRI met en garde contre des excès dans ce domaine pouvant résulter de mesures obligatoires telles que le contrat d'accueil et d'intégration entre l'immigré et l'Etat et le test d'intégration comme condition d'entrée sur le territoire français.
On note la persistance d'allégations de comportements discriminatoires de la part de représentants de la loi à l'encontre de membres de groupes minoritaires et notamment de minorités visibles. La question du profilage racial a été soulignée par plusieurs sources comme un problème sérieux en matière de contrôle d'identité.

Pour consulter le rapport complet, cliquez ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Racisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site