Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 10:21

Un projet de loi sur la psychiatrie va être débattu au parlement dans les semaines à venir. Il viendra s’ajouter au dispositif sécuritaire mis en place par le gouvernement. Après avoir stigmatisé les Roms, les immigrés, les jeunes des banlieues, le dispositif sécuritaire du gouvernement ne tenterait-il pas de désigner les « malades mentaux » comme dangereux et responsables des maux de la société en les criminalisant afin de les mettre sous surveillance et les enfermer ?

 

La loi sur les soins sécuritaires en psychiatrie instaure notamment la possibilité d’une véritable « garde à vue » de 72h à l’arrivée à l’hôpital et des soins « sous contrainte » à domicile, pour une durée indéterminée, au domicile du patient. Elle renforce de fichage et le contrôle de toute personne dont le comportement est considéré comme potentiellement dangereux, même si elle n’a pas commis d’acte délictueux.

Les avancées des 50 dernières années avaient permis que la personne soignée en psychiatrie soit d’abord considérée comme un homme ou une femme en souffrance. Elles sont remises en cause. C’est le retour à une psychiatrie de maintien de l’ordre, au détriment du soin.

En psychiatrie, où en sont les droits des soignants, des malades, des familles ? Cette question ne regarde pas seulement les professionnels de la santé mentale : c’est d’abord une question pour toute la société.


psychiatrie-malakoff-copie-1.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site