Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:39

1914-1918-verdun-fusilles-exemple.jpgCommuniqué de la Fédération nationale de la Libre Pensée :

 

La Fédération nationale de la Libre Pensée a pris connaissance avec consternation de la déclaration de monsieur Kader Arif, Ministre des Anciens Combattants, refusant la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918.

 

Après s’être glorifié d’avoir attribué la mention « Mort pour la France » au sous-lieutenant Jean-Julien Chapelant, alors que la formule exacte aurait été « Mort par la France » et que la Mairie de son village natal l’avait déjà inscrit sur le Monument aux Morts au début des années 1920, le Ministre a enfourché le cheval des partisans du « cas par cas ».

Il a indiqué qu’il fallait « regarder chacun des cas particuliers ». A sa suite, Joseph Zimet qui dirige la mission du centenaire a rajouter : « La difficulté réside dans la grande diversité de ces condamnés, tous ne sont pas des mutins. Il faut démystifier cette question pour éviter de penser que ce sont tous des innocents ».

Quelle honte !

Et si on trouve des coupables, un siècle après, on fait quoi ? On les re-fusille pour l’exemple ? Alors que 20% des dossiers des Conseils ont été détruits, alors que ces dossiers ont été constitués par les fusilleurs, alors qu’il n’y a plus accusateurs et témoins de la défense, comment rendre une vraie justice ?

Et s’ils sont déclarés coupables, de quoi seront-ils coupables ? De vols, de compromission avec l’ennemi ? C’est l’ouverture de la boite de Pandore, mais au fond il ne restera pas l’espérance. Dans ce cas, la Fédération nationale de la Libre Pensée demande le même examen pour la responsabilité des généraux, notamment Nivelle et Pétain, pour ce conflit et le suivant. Il ne saurait y avoir deux poids, deux mesures.

Avec Voltaire, La Fédération nationale de la Libre Pensée préfère le principe : « Il vaut mieux un coupable en liberté qu’un innocent en prison ». Il faudra bien qu’un jour les zélateurs d’une « justice » au cas par cas et à la tête du client, donnent les véritables raisons qui les motivent pour empêcher que justice soit rendue et que la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple soit prononcée.

La Libre Pensée a indiqué clairement au Président de la République, lors de son entrevue du 10 avril 2013, que si la plus haute autorité de l’État ne prononçait pas la réhabilitation collective en 2013, alors en 2014, lors des cérémonies, séminaires, colloques, rassemblements, les Libres Penseurs seront de tous les événements du centenaire de la Première Guerre mondiale pour porter haut et fort cette revendication de justice.

On ne nous fera pas taire
Cela fait près d’un siècle que cette honte perdure. Il faut que justice soit enfin rendue à ces hommes qui ont refusé la barbarie de la guerre et de mourir pour rien.

Est-ce parce que les troupes françaises sont déployées sur le sol d’un grand nombre de pays pour faire la guerre, que l’État ne veut pas reconnaître le droit de refuser de mourir pour rien ? Est-ce le droit à la désobéissance pour sauver sa vie que le Gouvernement refuse de voir reconnaître ? Faut-il imposer aux soldats l’obéissance absolue à la hiérarchie militaire, y compris dussent-ils en mourir ?

 

Avec la Libre Pensée, le 8 juin 2013 à 14H
Tous au Rassemblement pacifiste et internationaliste
Pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple
Salle de spectacle - Annexe Bourse du Travail - 85 rue Charlot 75010 Paris.
Sous la Présidence de Marc Blondel,
Prendront la parole : des militants pacifistes et internationalistes, réalisateurs de films, comédiens, historiens, élus, libres penseurs. Un film sera projeté en ouverture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site