Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:10

Ve colloque de l'Association Primo Levi organisé avec le soutien du Barreau de Paris et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

 
Vendredi 17 et samedi 18 juin 2011

Maison du  Barreau - 2 rue de Harlay - 75001 Paris

 

Le langage est au cœur de l’action menée par l’Association Primo Levi auprès des personnes victimes de la torture et de la violence politique réfugiées en France. Au cours des dernières années, les cliniciens de son centre de soins ont constaté un malaise grandissant chez les patients, mais aussi chez les professionnels en contact avec les demandeurs d’asile. En effet, s’ajoute à la difficulté d’expression du vécu traumatique des patients le poids de propos souvent discriminatoires d’une société de plus en plus encline à transformer les discours en idéologies.

 

Quel rôle joue le langage dans l’émergence de la violence ? Qu’est devenu, par exemple, le terme terre d’asile dans le discours politique actuel ? Qu’est-ce que notre société véhicule comme violence dans son discours ? Comment la parole du réfugié est-elle accueillie dans les structures administratives françaises ? Quelle place pour le respect de l’humain et la prise en compte du traumatisme dans des procédures de demande d’asile où l’on exige que l’exilé évoque ses maux sous le sceau de la suspicion ?


Au programme :


Les intervenants de l’Association Primo Levi :

Les cliniciens du centre de soins – psychologues-psychanalystes, juriste, kinésithérapeute – évoqueront leur travail quotidien, par le prisme de cette thématique : quel langage du corps possible après l'expérience de la torture ? Comment libérer corps et parole à travers une approche pluridisciplinaire ? Quelle valeur est accordée à la parole du réfugié dans la procédure d'asile ?


Nos invités :

    * Serge PORTELLI, magistrat et vice-président du Tribunal de grande instance de Paris, également auteur de Ruptures  en 2007, et plus récemment de Pourquoi la torture?, questionnera les dangers de l'usage d'un vocabulaire réducteur, simplificateur, ayant tendance à choséifier l'humain. Ces idiomes sont de plus en plus présents dans les discours politiques, mais aussi dans la terminologie juridique, technicienne et managériale gagnant le langage de l'administration et le langage commun.   Consulter son blog . Écouter l’émission de P. Petit sur France Culture, avec Serge Portelli et Véronique Bourboulon, psychologue clinicienne au Centre Primo Levi

    * Benjamin STORA, sociologue, historien, co-dirige l’Institut Maghreb-Europe de l’Université Paris VIII depuis 1990. Ses recherches portent notamment sur la relation à la mémoire dans l’Algérie post-coloniale, et les questions de l’immigration en France.  Consulter son site : biographie détaillée, textes, vidéos, entretiens et articles

    * Nicolas FISCHER, chercheur en sciences politiques à l’EHESS/ IRIS,  a réalisé une enquête de terrain dans un centre de rétention administrative (CRA) où sont enfermés des étrangers en instance d'éloignement du territoire. Son intervention portera sur les usages et les discours de l’atteinte au corps dans le CRA. Dans cet espace, le corps est avant tout considéré comme surface sur laquelle s'exerce la coercition physique de l’État, qui se doit simultanément de garantir l'intégrité corporelle et psychique des étrangers enfermés. Comment l’État démocratique assume-t-il cette contradiction ? Lire l’article de Nicolas  Fischer : « Entre urgence et contrôle »

    * Michel PLON est psychanalyste, membre des comités de rédaction de la revue Essaim et du périodique La Quinzaine littéraire. Il développera sa réflexion sur ces « discours anesthésiants », ces formes d’idiomes, produits par la société et relayés par les médias, qui visent à nier ou à effacer les réalités économiques, politiques et sociales, toujours en décalage avec le vécu de ces mêmes réalités. Consulter la liste de ses publications

    * Josias SEMUJANGA est enseignant-chercheur en littérature francophone à l’Université de Montréal, membre du groupe de travail sur la région des Grands Lacs d'Afrique dans le cadre du projet  

 

Plus d'informations et inscriptions :

http://www.primolevi.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site