Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 16:03
Au lendemain du séisme Besson promettait aux Haitiens de France "un dispositif exceptionnel et temporaire" avec  "des allégements" pour le regroupement familial ou l'obtention de visas.
8000 Haitiens de France y ont cru et ont appelé la cellule d'urgence  selon la journaliste de Libération Catherine Coroller qui donne ces chiffres; le ministere aurait reconnu que 4000 étaient "dans les clous" et que 400 demandes ont été déposées. C'est très long pour déposer une demande ; il faut la visite de l'appartement et le contrôle des ressources car rien n'a changé dans les critères. 
Deux mois après sur plus de 100 dossiers connus des associations haïtiennes et de défense des droits, un seul regroupement familial est effectif : celui qui a été annoncé dans Libération la semaine passée : il s'agit d'un regroupement familial accordé DEPUIS DEUX ANS et certainement la lecture de l'article a dû rafraichir la  mémoire de certains mais RIEN pour les autres. Les familles se voient renvoyées de l'OFII en préfecture, aller et retour multiple ,  même quand le dossier est complet, déposé et que la visite de l'appartement a eu lieu depuis 1 mois !
Les dossiers dont le collectif migrants outremer, la Cimade et les associations haïtiennes ont connaissance font pourtant état de situations urgentes concernant des mineurs qui ont perdu les adultes qui s'occupaient d'eux dans le séisme. Beaucoup sont toujours dans la rue seuls : Mina 12 ans ; Cindy 13 ans qui ont perdu leur mère et deux frères , Joseph 14 ans, Walter 10 ans ..et .trois frères dont le plus jeune de 5 ans est malade ...entre autres ...   Certains  dossiers témoignent de situation de pure barbarie : un bébé de 4 mois qui a perdu sa mère  a été arraché à son père venu de France le récupérer, une maman a vu son fils contraint de descendre de l'avion qu'elle avait pris avec lui pour le ramener. Pour eux il n' y aura jamais de cellule psychologique... 
La Croix rouge a récupéré certains de ces enfants - très peu - mais s'alarme de l'absence d'évolution de la situation et ses capacités sont saturées sur place. Même ces enfants là peuvent retourner bientôt à la rue . 
Il ne s'agit pas ici d'enfants adoptés mais bien d'enfants réclamés par leurs propres parents  ! la plupart de ces cas sont des refus de regroupement familial antérieur au séisme .
Il y a aussi des orphelins dont la seule famille proche est en France.
Et des adultes  blessés, en détresse ou des proches qui ont tellement de mal à vivre sur place et qui même temporairement souhaitent venir auprès des leurs 
Le pire est bien entendu le lot des parents en situation irrégulière qui n'ont pas accès à la demande de regroupement familial. Mais  pour le ministere   ces gens sont  bien évidemment des étrangers avant d'être des parents... 
 
Nous avons appris que fin février l'urgence pour Haiti était terminée ce  qui signifie que toute demande de regroupement familial sera traitée selon la procédure normale soit QUATRE ans !
Et donc les expulsions vont reprendre. Il y en a quand même eu 2 depuis le séisme selon la Cimade.

Plus d'information sur le sujet :
http://www.migrantsoutremer.org/Une-urgence-pour-Haiti-aider-les
http://www.migrantsoutremer.org/Haiti-Appel-de-Cayenne

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site