Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 20:39

MDHExtrait du communiqué du Mémorial de la déportation homosexuelle :

 

Jean Le Bitoux, figure historique du mouvement LGBT français et président fondateur du Mémorial de la Déportation Homosexuelle s’est éteint dans la nuit du mardi 20 avril 2010 à l’âge de 62 ans des suites d’une longue maladie.

Atteint du VIH depuis plusieurs années, Jean Le Bitoux était hospitalisé depuis quelques semaines suite à la détérioration de son état de santé.

Son décès à quelques jours de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation décuple notre tristesse et accroît le choc que nous ressentons. En effet Jean Le Bitoux tenait tout particulièrement à assister à ces commémorations ; l’an dernier encore, malgré une santé fragile, il avait tenu à participer à la cérémonie parisienne.

Après la mort de Pierre Seel, premier et seul Français à avoir témoigné publiquement de sa déportation pour motif d’homosexualité, celle de Jean Le Bitoux dont il était très proche, constitue une grande perte pour la mémoire LGBT en France. Sa disparition nous bouleverse et nous prive du père spirituel qu’il a été pour chacun(e) des adhérents(es) du MDH. Avec nous, il était à la fois exigeant, perfectionniste, intransigeant, provocateur, drôle, affectueux et tendre ; c’est ce qui le rendait si attachant !

 

Le MDH organisera un hommage public à son fondateur, en présence et avec la participation de plusieurs de ses compagnons de route du monde militant et de Patrick Bloche, député-maire du 11e arrondissement de Paris. Cet hommage aura lieu le samedi 29 mai 2010 à 17h dans la Mairie du 11e arrondissement de Paris qui se trouve 12, Place Léon Blum. Métro : Voltaire (ligne 9) ; Bus n° 69 (Arrêt Voltaire-Léon Blum)

 

--------------------------------------------

 

LeBitoux.jpgLa Section locale de la LDH de Montrouge se souvient de la disponibilité de Jean Le Bitoux et de son amitié dont il avait fait part auprès de plusieurs militants lorsque la section travaillait sur le devoir de mémoire. Jean Le Bitoux était aussi intervenu en 2003 au siège de la Ligue des droits de l'Homme dans le cadre du groupe de travail sur les discriminations LGBT pour exposer ses recherches et travaux sur la déportation homosexuelle. A cette occasion, il avait fait part de son émotion de s'exprimer au siège de la LDH (alors situé rue Jean Dolent), rappelant que c'était dans ces lieux que s'était tenue en 1987 la conférence de presse de soutien au magazine Gai Pied Hebdo qu'il avait fondé et que le ministre de l'intérieur d'alors, Charles Pasqua, avait tenté d'interdire.

 

Pour se souvenir de Jean Le Bitoux, il nous reste aujourd'hui ses livres consacrés à la déportation pour motif d’homosexualité : "Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel" (Calman-Lévy, 1994) et "Les  oubliés de la mémoire" (Hachette, 2002) mais aussi ses ouvrages sur le mouvement LGBT : "Citoyen de seconde zone" (Hachette, 2003)  et "Entretiens sur la question gay" (H&O, 2005).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Homo et transphobie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site