Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 19:42

mrap.jpgCommuniqué du Mrap : la justice rappelle que l'expression raciste n'est pas une opinion mais un délit.

Eric Zemmour a été condamné pour provocation raciste à la discrimination, à la violence ou la haine.

Le 6 mars 2010 dans l'émission "Salut les terriens" diffusée sur Canal Plus, Eric Zemmour avait déclaré à propos des contrôles au faciès: "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait". Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs.

Le MRAP se félicite de ces deux condamnations. C'est une victoire pour la République et ses valeurs universelles, au premier rang desquelles se trouve le droit à l'égalité. Le tribunal a sanctionné Eric Zemmour qui a cru pouvoir stigmatiser les individus à raison de leurs origines ethniques. En ce sens, la justice rappelle que l'expression raciste n'est pas une opinion mais un délit.

 

-----------------------------------

 

sos-racismeCommuniqué de SOS Racisme :

Affaire Zemmour : Quand un membre du Gouvernement critique une décision de justice…
   
SOS Racisme tient à exprimer sa consternation suite aux déclarations de Thierry Mariani, secrétaire d’Etat aux transports, à propos de la double condamnation prononcée ce jour par le TGI de Paris à l’encontre d’Eric Zemmour.

Au-delà du fait que Monsieur Mariani se pose une fois de plus en soutien d’une personne reconnue par un tribunal de la République coupable de provocation à la discrimination raciale, il est pour le moins malvenu qu’un membre du Gouvernement se lance dans une critique d’une décision de justice. Si Monsieur Mariani souhaite faire profession d’avocat, c’est son droit. Mais il ne semble pas qu’il ait été appelé au Gouvernement pour exercer cette activité.

SOS Racisme demande au Garde des Sceaux ainsi qu’au Premier ministre de veiller à ce que les membres du Gouvernement cessent de remettre en cause des décisions de justice. Au nom bien évidemment du principe de séparation des pouvoirs. Mais également parce que, face à la haine et à la discrimination, des représentants de la République se doivent de défendre les valeurs de la République et non de contribuer à les miner.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Racisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site