Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 16:26

collectif-assoc-unies.jpgVendredi 7 octobre - RDV 18h - Place de la République
MARCHE ET NUIT DES SANS LOGIS

 

URGENCE, UN TOIT POUR TOUS !
LOGEMENT TROP CHER !

 

Le Gouvernement ampute de 30% le budget de l’hébergement d’urgence pour 2011.
Il réduit considérablement les aides à la construction de logements sociaux, ainsi que les allocations logement, mais n’hésite à renforcer les cadeaux fiscaux des plus riches.
Jamais les loyers et les prix de l’immobilier n’ont été aussi chers. Résultat, des milliers de familles et de personnes sont aujourd’hui à la rue, menacées d’expulsion, ou ne savent plus comment ils vont payer à la fin du mois leurs loyer ou leurs traites. Depuis 12 ans, les loyers ont augmenté de 42%, ont flambé à la relocation, les prix de l’immobilier ont plus que doublé. La rigueur est là, sur le dos des sans-abris, des locataires modestes, des mal-logés en attente d’un HLM.
Cet été, la mobilisation unitaire des salariés de l’urgence sociale et des mouvements de sans logis et de locataires, renforcée par la multiplication des campements d’expulsés, malgré la répression, a mis le gouvernement en difficulté. Plus de 500 personnes expulsées résistent dans des campements en Ile de France, et affrontent l’intransigeance du gouvernement.
La promesse du candidat Sarkozy de ne plus laisser une seule personne à la rue est restée lettre morte. Pire, l’État ignore délibérément les lois protégeant les plus vulnérables, piétine et démantèle le travail social et ses missions d’intérêt général. Il s’ingénie à faire des HLM une marchandise, à soutenir les spéculateurs immobiliers et les rentiers, favorisant la cherté du logement, des loyers et du foncier.
Nous, organisations de mal-logés et sans-abris, salariés de l’urgence sociale, associations de défense des droits, syndicats de salariés, réseaux et collectifs, laissés pour compte, simples citoyens exaspérés par la duplicité des discours gouvernementaux et les menaces qui pèsent sur le droit de tous de se loger dignement appelons à nous mobiliser, pour exiger immédiatement :
•La mise en oeuvre du droit à un accueil inconditionnel de toute personne sans abri, le déblocage des moyens budgétaires suffisants pour atteindre cet objectif, en attendant le relogement.
•Le relogement de tout les prioritaires DALO, un programme de mobilisation des logements et locaux vides, l’application de la loi de réquisition, le relogement de toutes les personnes et familles installées les campements de mobilisation.

•L’abrogation des lois et mesures qui précarisent les locataires et marchandisent les logements sociaux.
•La baisse des loyers privés de 20% et HLM de 10%, la taxation de la spéculation et un moratoire sur les expulsions.
•Une vraie régulation des loyers, de l’immobilier et du foncier pour rendre le logement accessible à tous, la réalisation massive de logements sociaux, et l’abandon de toute mesures de marchandisation des HLM.

Partager cet article

Repost 0
Published by Section LDH de Bagneux-Malakoff-Montrouge - dans Droits économiques et sociaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • Ligue des Droits de l'Homme : LDH Bagneux-Malakoff-Montrouge
  • : Présentation des actions de la LDH dans le sud du département des Hauts-de-Seine
  • Contact

Recherches Sur Ce Site